Le ministère interdit le prélèvement de frais de dépôt de candidature au Brevet de l’Enseignement Fondamental (BEF)
Dans une note circulaire, datée du 4 mars 2021, adressée aux délégués provinciaux et inspecteurs départementaux de l’éducation Nationale, le ministre de l’Education Nationale et de la Promotion Civique, M. Aboubakar Assidick Choroma, interdit formellement aux responsables scolaires de prélever des frais de dépôt de candidature aux candidats officiels ou libres au brevet de l’enseignement Fondamental (BEF). Il annonce, en même temps, que l’enrôlement des candidats au BEF session 2021, prend fin deux mois avant le déroulement de l’examen. Le chef de département de l’Education Nationale et de la Promotion Civique justifie que lors de l’enregistrement des candidats, des inspecteurs départementaux et les chefs d’établissement imposent des frais de dépôts des dossiers aux candidats officiels ou libres. Pour le ministre, ces frais sont perçus indument. La note circulaire dénonce aussi que dans certains centres d’examen, l’enrôlement des candidats se produit jusqu’au jour même du déroulement de l’examen.
Par ailleurs, il est recommandé au secrétariat de chaque central principal de reporter les notes dans les procès-verbaux sans une modification ni une surcharge. Le procès ayant subi une modification ou portant une surchargé sera rejeté au niveau de la direction des Examens et Concours du Fondamental et Secondaire.
Peut être une image de une personne ou plus, personnes assises et intérieur